Faire ou faire faire son prototype ?

Nous allons devoir tester. C’est le mot d’ordre. Le produit esthétique et/ou parfait ne doit pas vous trotter l’esprit à ce stade du prototypage. Pourtant, nous ne sommes pas à cette étape pour rien, nous sommes bien là pour créer des prototypes ! Si on ne cherche pas à créer un produit qui ressemble au produit final mais que nous faisons des prototypes :

    De quel type de prototype
    nous parlons ?

    De prototypes ayant pour but de tester uniquement des paramètres de votre produit final. Des prototypes qui irons vers l’amélioration et la création de votre produit idéal. Un grand nombre de fonctionnalités de votre produit seront à valider et cette étape est là pour ça. Toutes ces validations que vous allez obtenir au fur et à mesure des teste formeront une base idéale et essentielle pour l’Etape 3 de ce blog où vous commencerai enfin à approcher du produit final. Ce que nous allons voir dans cette étape c’est donc principalement :

    • Le fonctionnement du produit,
    • La recherche approfondie des matériaux et des méthodes de fabrications
    • L’optimisation du produit.
    • La préparation à la création finale.

      Il faut bien comprendre qu’il ne s’agit pas à ce niveau-là de créer un produit parfait mais de tester un fonctionnement, une forme, une matière. Et pour ça, je pense qu’il est possible de tester une grande partie de ces paramètres soi-même ou à l’aide de professionnel (FabLab, écoles..).

      Dans l’étape 3 de cette aventure seulement, déléguer une plus grande partie aura du sens car le design, l’expérience client, le poids, l’usure et d’autres paramètres devront être testés, cette fois-ci, très précisément. Le produit devra alors être irréprochable, très proche de la concrétisation du produit final.

      Si votre produit en ressort pas très bien fini mais qu’il fonctionne, l’étape est réussie !

      Je suis aussi persuadé que pour tenir au mieux un projet, nourrir son imaginaire d’améliorations possibles à appliquer à votre produit est essentiel. Cela optimisera le processus de fabrication en même temps que votre produit. Connaitre par cœur son produit est essentiel pour pouvoir faire les meilleurs choix si des changements sont à appliquer durant la fabrication du produit final. Et de par mon expérience, je peux vous garantir la très grande chance que ces changements à appliquer interviennent, et ce n’est jamais au bon moment. Tester soi-même le fonctionnement de son produit, c’est s’autoformer sur votre produit et ses méthodes de fabrications, c’est être plus fort et mieux préparé pour la phase 3 de l’aventure.

      Pour clôturer, je vous donnerai la réponse suivante qui me parait être un bon résumé de ce qui a était dit dans les paragraphes ci-dessus : 

      Il faut faire au maximum ce que nous pouvons faire nous-même et délégué ce que nous ne pouvons pas faire.

      Et pour délégué ce que nous ne pouvons pas faire, rendez-vous à l’article suivant : Quand et comment déléguer ?

       

       

      Vous aimez ce BLOG ? Soyez parmi les premiers à rejoindre notre communauté !